ACTUALITES

LA FORMATION DES RÉDACTEURS SPIP A L’ESU

1. Le Site de l’ESU comparativement à d’autres sites comme celui de la Radio Okapi ou
de Yahoo présente des données qui ne sont pas actualisées ou mises à jour quotidiennement ensuite ce site présente une structure qui ne pas riche car il manque un moteur de recherche par rapport aux deux sites précités.

2. Nous pensons que le logo de drapeau sur le site de l’ESU n’est pas approprié il faut trouver un logo qui représente un symbole de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

3. Le texte suivant pourra être utilisé comme texte, en le développant avec des images à l’appui il pourra constituer la matière d’une revue ou d’un magazine, sa publication pourra être quotidien ou périodique ainsi nous donnons le nom de la revue ou du journal, cette matière prendra le titre que nous avons proposé ci-haut soit :

(LA FORMATION DES RÉDACTEURS SPIP A L’ESU)
La formation des rédacteurs à l’ESU tel que décidé par le Secrétariat Général en collaboration avec le cabinet dudit Ministère a débuté le lundi 03/09/2018.

N.B. A l’issue de cette formation, le public tant de domaine Scientifique, et autres aurons accès aux informations sur l’organisation de ce Ministère, la répartition des Établissements tant de secteur Public et privé et de leur implantation à travers la R.D.C.

ADMINIST. CENTRALE

SERVICES SPECIALISES

CONSEILS D’ADMIN.


un projet de création d’une école supérieur des statistiques en RDC

Un projet de création d’une école supérieur des statistiques en RDC, a été soumis au ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, le prof.LEONARD MASHAKO MAMBA,par une délégation de l’institut National des statistiques, des experts de la Banque Africaine du développement ,de la banque mondiale et de la fondation Africaine de renforcement de capacités.

selon le directeur de la délégation M.DIMITRI SANGA, la RDC, doit former les staticiens devant travaillent dans ce domaine, dans les institutions nationales et les organismes internationaux mais actuellement l’effectif existant sur cette matiére est insuffisant et aussi vieillisant.

L’expertise de l’Université de Kinshasa, de l’Universite de LUBUMBASHi et d’autres institutions régionales sera sollicitée pour assurer la formation de qualité au sein de cette école supérieur.

Le ministre pour sa part a insisté sur l’exigence de l’assurance qualité à mettre en place en vue d’un enseignement correspondant aux standards internationaux pour que les étudiants congolais soit capables de travailler partout oa monde.

La langue anglaise,les nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi que les langues nationaux doivent etre également renforcés pour former une jeunesse sans complaisance.


Publié Le 29 septembre 2010 par