ACTUALITES

LA FORMATION DES RÉDACTEURS SPIP A L’ESU

1. Le Site de l’ESU comparativement à d’autres sites comme celui de la Radio Okapi ou
de Yahoo présente des données qui ne sont pas actualisées ou mises à jour quotidiennement ensuite ce site présente une structure qui ne pas riche car il manque un moteur de recherche par rapport aux deux sites précités.

2. Nous pensons que le logo de drapeau sur le site de l’ESU n’est pas approprié il faut trouver un logo qui représente un symbole de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

3. Le texte suivant pourra être utilisé comme texte, en le développant avec des images à l’appui il pourra constituer la matière d’une revue ou d’un magazine, sa publication pourra être quotidien ou périodique ainsi nous donnons le nom de la revue ou du journal, cette matière prendra le titre que nous avons proposé ci-haut soit :

(LA FORMATION DES RÉDACTEURS SPIP A L’ESU)
La formation des rédacteurs à l’ESU tel que décidé par le Secrétariat Général en collaboration avec le cabinet dudit Ministère a débuté le lundi 03/09/2018.

N.B. A l’issue de cette formation, le public tant de domaine Scientifique, et autres aurons accès aux informations sur l’organisation de ce Ministère, la répartition des Établissements tant de secteur Public et privé et de leur implantation à travers la R.D.C.

ADMINIST. CENTRALE

SERVICES SPECIALISES

CONSEILS D’ADMIN.


EXPO-ESU 2011 2ème édition

La Conférence de Chefs d’Etablissements et l’EXPO-ESU 2011 qui se sont tenues du 11 au 15 juin 2011 ont donné l’occasion aux étudiants de s’exprimer sur l’ESU congolais.

Une maison écologique signée Isp/Gombe

Bankimi Lesayi est spécialiste en management et développement du tourisme pour les pays en voie de développement. Apres des études en Autriche et en Egypte, il enseigne le tourisme et le marketing à l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe (Isp/Gombe) à Kinshasa et dans plusieurs Institutions Supérieures et Universitaires de la RDC. Il est le concepteur de la maison écologique, qui fait l’objet de beaucoup de curiosité à l’Expo Esu 2011.

Pour cet ancien fonctionnaire du Ministère du Tourisme de la RDC, en ce moment où la terre souffre des méfaits des gaz à effet de serre, il est important que la nation investisse dans ce type de construction.

« Cette maison est bâtie à base des composantes qui respectent l’environnement physique et culturel. Sur le plan physique, dit Bankimi, la terre, le bois, les nattes, le vernis et d’autres matériaux sont utilisés. Ils ne sont nuisibles ni à l’homme, ni à l’environnement. Sur le plan culturel, la maison écologique est une valorisation de notre authenticité ».

En rapport avec les avantages, ce fervent défenseur de l’environnement argue que ce type de construction est moins couteux et dure plus de 50 ans. En cas de problèmes sismiques, cette maison ne s’écroule pas, et même si elle s’écroulait, les dégâts seraient limités.

« La maison écologique est bâtie sur une bonne fondation, avec une toiture ample ; les insectes et d’autres intempéries ne peuvent pas l’endommager », explique-t-il.

Dans le domaine de l’hôtellerie, cette technologie n’allège pas seulement le coût de construction mais elle est à même de réguler la température. « Quand il fait chaud dehors, la maison écologique offre la chaleur à l’intérieur, et lorsqu’il fait froid au dehors, au dedans il fait chaud. Voilà pourquoi d’aucuns l’ont appelée une maison intelligente », révèle Bankimi Lesayi avant d’inviter les décideurs à s’intéresser à cette technologie pour offrir aux touristes un hébergement non polluant, biodégradable et moins couteux comme on n’en trouve pas ailleurs.


info portfolio

IMG/jpg/ISPMAISON_001.jpg

Publié Le 5 juillet 2011 par